C'est en 1956 qu'il débute dans l'hebdomadaire Vaillant avec les aventures de Richard et Charlie dont il réalise 10 épisodes.
En 1958, c'est la naissance de Totoche, ses aventures paraîtront pendant 14 ans, toujours pour le même magazine devenu Pif Gadget. 

Tome 1 - Le meilleur ami de l'homme (1963)

 

 

tabary13.jpg (29953 octets)

 

 

 

Tome 13 - A moins d'un miracle (1992)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tabary04.jpg (26169 octets)

tabary03.jpg (20054 octets)

tabary01.jpg (29270 octets)

tabary02.jpg (29231 octets)

 

 

Cette série met en scène une bande de gamins débrouillards, parmi lesquels Jeannot, un gosse timide se fait martyriser par Corinne. Ces 2 personnages acquièrent peu à peu leur autonomie et connaissent pour leur part toute une succession de gags.

Tome 1 - On peut se marier (1970)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tabary05.jpg (26556 octets)

tabary07.jpg (28695 octets)

tabary08.jpg (22052 octets)

tabary06.jpg (29567 octets)

tabary09.jpg (25223 octets)

 

Tome 3 - Les vacances (1974)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tabary10.jpg (17339 octets)

tabary12.jpg (22247 octets)

tabary11.jpg (14350 octets)

En 1958, Tabary entreprend également dans Vailllant les mésaventures de Grabadu et Gabalioutchou.
En 1961, collaboration au journal Pilote (Editions Dargaud) avec Valentin le Vagabond, au début, sur des scénarios de Goscinny, la série paraîtra régulièrement jusqu'en 1967. Elle reparaît en 1973 dans Pilote en même temps que la parution du premier album.
Deux ans plus tard, s'associant avec René Goscinny, il anime les aventures du calife Haroun El Poussah dans Record. Très rapidement, son grand vizir Iznogoud s'accapare la vedette.
A partir de 1968, cette série se poursuit dans Pilote, dans le journal du dimanche et dans Circus.
Parallèlement, toujours pour Pilote, mais cette fois en tant que scénariste, il participe, dès 1967, à la série Buck Gallo, illustrée par Mic Delinx.
A la mort de Goscinny en 1977, il continue seul Iznogoud.