Né en 1946, Patrice Serres débute sa carrière en enseignant le dessin. Il adapte en bande dessinée diverses histoires pour France Soir, puis devient, selon l'historien de la bande dessinée Patrick Gaumer, l'assistant du célèbre dessinateur américain Robbins sur les dessins de la série d'aviation Johnny Hazard.

A son retour en France, il illustre de nombreuses pages d'actualités dans les pages de Pilote sous le pseudonyme d'Esdé et imagine quelques courts récits dans Formule 1. Quelques années avant de reprendre les destinées graphiques de Tanguy et Laverdure, il avait secondé Jijé sur la réalisation de l'album Un D.C. 8 a disparu en 1973. Avec Claude Moliterni, il imagine en 1975 les deux aventures de l'aviateur Yves Sainclair (Dargaud).

A l'est du Yang Tzi (1976) 

serres1.jpg (52244 octets)

Suite à la disparition de Jijé, Jean-Michel Charlier fait appel à lui pour terminer l'album Opération Tonnerre (1981). S'ensuivent les albums Plan de vol pour l'enfer (1982) et L'espion venu du ciel (1984). Néanmoins, à cause de la nette chute de qualité du graphisme de Serres, Charlier interrompt cette association en 1984 et confie le dessin de la série au talentueux Al Coutelis.

Tout en assumant la rédaction en chef de Hara Kiri, Patrice Serres lance une nouvelle série d'aviation chez Dargaud. La peu convaincante Kim Wolf ne connaîtra heureusement qu'un seul album (1991). Puis viendront des histoires plus '"animalières" : l'adaptation du best-seller Les Fourmis de l'écrivain Bernard Weber (Albin Michel) est actuellement suivie d'une série consacrée à la vie des abeilles : Le Bal des Abeilles (scénario de Rémy Chauvin, Goral, 2001).