schuiten19.gif (29706 octets) schuiten20.jpg (47893 octets) schuiten01.jpg (74209 octets)

    Issu d'une famille d'architectes, François Schuiten se tourne très tôt vers la bande dessinée. A l'atelier de la bande dessinée de l'Institut St Luc de Bruxelles, il fait la rencontre de Claude Renard avec qui il réalise deux albums. 

Le rail (1982)

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

schuiten17.jpg (21652 octets)

schuiten16.jpg (51127 octets)

schuiten54.jpg (70248 octets)

schuiten59.jpg (41484 octets)

schuiten57.jpg (13999 octets)

schuiten56.jpg (11972 octets)

schuiten18.jpg (28184 octets)

schuiten58.jpg (45892 octets)

schuiten60.jpg (43436 octets)

schuiten55.jpg (8801 octets)

 

schuiten22.jpg (86156 octets)

 

 

schuiten21.jpg (82141 octets)

 

 

schuiten23.jpg (83944 octets)

 

schuiten24.jpg (70413 octets)

 

schuiten26.jpg (81120 octets)

 

schuiten25.jpg (64223 octets)

schuiten27.jpg (82811 octets)

schuiten28.jpg (80863 octets)

 

Il collabore également aux trois albums collectifs du Neuvième Rêve.

Dès 1978, en compagnie de son frère scénariste Luc, il élabore au fil des ans le cycle des "Terres Creuses" dont trois albums sont parus aux Humanoïdes Associés.

Tome 1  - Carapaces (1980)

 

 

 

schuiten04.jpg (99026 octets)

 

Depuis 1981, il travaille avec Benoît Peeters à la série "Les Cités Obscures" publiant successivement 

Tome 1 - Les Murailles de Samaris,(1983)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Schuiten40.jpg (10774 octets) Schuiten37.jpg (58666 octets) Schuiten34.jpg (41575 octets)
Schuiten33.jpg (62284 octets) Schuiten35.jpg (16341 octets)
Schuiten39.jpg (57375 octets) Schuiten32.jpg (48110 octets) Schuiten36.jpg (55181 octets)

Schuiten38.jpg (91530 octets)

Schuiten41.jpg (26458 octets)

 

Tome 2  - La Fièvre d'Urbicande (1985)

 

 

 

Schuiten30.jpg (20683 octets)

 

Tome HS 02 - L'Archiviste (1987)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

schuiten03.jpg (106688 octets)

Schuiten29.jpg (103398 octets)

 

Tome 3  - La tour (1987)

 

 

Schuiten31.jpg (29720 octets)

 

Tome 4  - La Route d'Armilia (1988)

 

 

Schuiten42.jpg (95613 octets)

 

Tome 5 - Brüsel (1992)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Schuiten43.jpg (35169 octets) Schuiten45.jpg (34593 octets) Schuiten46.jpg (40404 octets)
Schuiten44.jpg (48990 octets) Schuiten47.jpg (42076 octets) Schuiten48.jpg (25468 octets)

 

Tome HS 08 - Le guide des cités (1996)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

schuiten05.jpg (41598 octets) schuiten06.jpg (37507 octets) schuiten02.jpg (62566 octets)
schuiten07.jpg (51864 octets) schuiten10.jpg (44128 octets) schuiten08.jpg (38415 octets)
schuiten49.jpg (34146 octets) schuiten09.jpg (39075 octets) schuiten50.jpg (60341 octets)

 

Ces albums ont été traduits dans la plupart des langues européennes et ont obtenu de nombreux prix.

François Schuiten réalise par ailleurs de multiples productions parallèles (portfolio L'Express chez Magic-Strip en 1981,

une sculpture et des sérigraphies pour la galerie Escale à Paris,..) et expose son oeuvre à maintes reprises.

Il collabore également à la conception graphique de deux films : Gwendoline de Just Jaeekin et Taxandria de Raoul Servais.

Il travaille ensuite à partir de 1991 sur un projet d'adaptation cinématographique des Cités Obscures.

Il a réalisé plusieurs scénographies et expositions spectacles ainsi que la décoration de deux stations de métro : "Porte de Hal" et "Arts et Métiers" à Paris. Dans cette dernière station, il rend hommage à Jules Verne dont il vient, par ailleurs, d'illustrer le roman inédit "Paris au XXe siècle" aux éditions Hachette.

Considéré à juste titre comme l'un des plus grands artistes contemporains, François Schuiten met en place son propre univers tout à la fois cohérent et utopique et s'inspire en droite ligne des illustrateurs et des architectes du début du siècle.

Voyages en Utopie (2000)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

schuiten52.jpg (36549 octets) schuiten53.gif (59660 octets) schuiten51.jpg (137934 octets)