Vers 2050, la Lune explose, minée par les déchets nucléaires entreposés par les hommes. Une gangue de poussières diverses encercle la Terre, la privant de lumière et de chaleur solaires. La nuit post-catastrophe s'installe.
Les glaces montent refoulant les populations survivantes vers des îlots protégés. Aux environs de 2350, une nouvelle civilisation s'est installée, dominée par des clans qui contrôlent les lignes ferroviaires, remplaçant ainsi le pouvoir des états-nations.
2350. La Terre n'est plus qu'une calotte glaciaire parsemée de dômes sous lesquels vivent des populations diverses. Le peuple est, on s'en doute, le plus malheureux : il vit sous des températures de moins de 15°. Les Aiguilleurs sont les maîtres du rail, dont la devise, "l'immobilité, c'est la mort, la mobilité, c'est la vie" indique bien que les villes, les habitations peuvent être transportées à tout instant.
Voici les Actionnaires qui contrôlent tout, et surtout les richesses. Ils vivent dans une opulence qui contraste avec la misère du Peuple. Et puis, les Roux, de mystérieux êtres imperméables au froid et dotés d'un appétit sexuel impressionnant. Qui sont-ils, d'où viennent-ils ? Seront-ils le moteur qui fera s'écrouler une société de l'injustice, de l'arbitraire et de la violence ?
Effectivement, à l'image d'une banquise, tout semble figé dans ce monde cloisonné. Jusqu'au jour où un simple fonctionnaire, Lien Rag (2003), commence à poser des questions dérangeantes, propres à faire vaciller les forteresses sur rail...

La Terre n'est plus qu'une boule de glace sur laquelle la civilisation survit dans d'immenses trains circulant entre des cités sous coupole.
De grandes compagnies ferroviaires dictatoriales ont remplacé les nations.
Dans les glaces vivent les mystérieux Roux, mi-humains mi-singes, à fourrure antigel. Sous les glaces, nagent des baleines-Jonas. En orbite, tourne un inimaginable animal géant peuplé d'êtres étranges, recelant dans ses flancs le secret du passé de la Terre et peut-être les chances de son avenir.
On est loin des décors clean de L'odyssée de l'espace : les êtres ont faim, froid, vivent difficilement, meurent salement. Bref, ça sent la sueur et rien ne s'arrangera quand le ciel croûteux se lézardera.

Tome 1 - Lien Rag (2003)

Jotim08.jpg (23271 octets)

Jotim06.jpg (27719 octets)

Jotim01.jpg (80481 octets)

Jotim02.jpg (46837 octets)

Jotim05.jpg (20204 octets)

Jotim03.jpg (30599 octets)

Jotim11.jpg (10491 octets)

Jotim09.jpg (12672 octets)

Jotim04.jpg (34691 octets)

Jotim12.jpg (27792 octets)

Jotim14.jpg (24695 octets)

Jotim15.jpg (12533 octets)

Jotim13.jpg (12211 octets)

Jotim10.jpg (15947 octets)

Jotim07.jpg (15730 octets)

Jotim16.jpg (37586 octets)

Jotim17.jpg (22413 octets)

 

Tome 2  - Floa Sadon (2003)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

jotim18.jpg (22599 octets)

jotim19.jpg (28120 octets)

jotim20.jpg (45430 octets)

jotim22.jpg (36977 octets)

jotim21.jpg (27995 octets)

jotim23.jpg (22503 octets)

 

Tome 3  - Kurts (2004)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jotim25.jpg (37780 octets) Jotim30.jpg (31527 octets) Jotim26.jpg (88432 octets)
Jotim27.jpg (103758 octets) Jotim31.jpg (46133 octets) jotim24.jpg (44378 octets)
Jotim29.gif (51071 octets) Jotim28.jpg (18011 octets) Jotim32.jpg (34486 octets)
Jotim34.jpg (34111 octets) Jotim33.jpg (54934 octets) Jotim35.jpg (40614 octets)
Jotim39.jpg (26750 octets) Jotim37.jpg (51508 octets) Jotim36.jpg (35292 octets)
Jotim46.jpg (43308 octets) Jotim38.jpg (43393 octets) Jotim42.jpg (30782 octets)
Jotim40.jpg (56825 octets) Jotim45.jpg (26981 octets)
Jotim43.jpg (79970 octets) Jotim44.jpg (32064 octets) Jotim41.jpg (23431 octets)
Jotim47.jpg (37832 octets) Jotim48.jpg (36808 octets)