Baru vient tard à la bande dessinée. Il débute en 1982 dans Pilote, avec des récits complets, et publie, deux ans après, Quéquettes Blues, qui lui vaut l'Alfred 85 du meilleur premier album à Angoulême et le révèle au grand public.

En 1985, Dargaud publie La piscine de Micheville, suivi des deuxième et troisième volumes de Quéquette Blues.

0

0

0

0

0

 

..

..

 

barul2.jpg (27410 octets)

barul1.jpg (40090 octets)

baruv1.jpg (45966 octets)

barul3.jpg (31995 octets)

 

En 1985 et 1987 paraissent, chez Futuropolis, La communion du mino et Vive la classe.

Il réalise alors pour l'Echo des Savanes "Cours camarade", puis "Le chemin de l'Amérique" (Alph'art du meilleur album 1991 à Angoulême, coécrit avec Jean-Marc Thévenet), publiés en 1988 et 1990 par Albin Michel.

C'est en avril 1995 qu'il publie "L'autoroute du soleil" chez Kodansha, puis chez Casterman en septembre.

Cet album se verra couronné du Prix des libraires spécialisés et de l'Alph'art du meilleur album 1996 au festival d'Angoulême.

Derniers albums publiés : Sur la route encore (janvier 1997), Bonne Année (septembre 1998) et Les Années Spoutnik (novembre 99) chez Casterman toujours.